En 1974, Éloi Perron, à l’époque propriétaire de l’Hôtel Les Voitures d’Eau dont son fils Michel et sa belle-fille Claudine prendront plus tard la relève, réalise un rêve: la construction d’une première phase d’un Musée, où l’histoire maritime insulaire et Charlevoisienne seront à l’honneur, certes, mais où chaque outil et matériel utilisé pour la fabrication des goélettes et pour sa navigation racontent leur utilité.

Sa goélette, Mont Saint-Louis, ancrera pour toujours sur ce site, et lui donnera le rôle principal afin d’attirer la clientèle touristique. 

M.Perron sera l’hôte de ce site! Son charisme, sa très grande sympathie, son accueil unique, et sa passion pour le fleuve feront de lui un raconteur par excellence! 

Sa vie sera accentuée sur ce site, où il prend plaisir à passer ses journées pour colorer les espaces, et sécuriser les lieux. Il deviendra un élément clé de l’espace muséal!

Le dernier voyage terrestre de M.Perron ne passera pas sous silence, puisqu’une légende c’est installée en lien avec le décès de ce dernier et la mort lente de sa si belle goélette, le MP Émélie, baptisée par la suite l’Accalmie, où elle avait rendue l’âme à Baie-Saint-Paul, et où il ne restait que le fond du navire, bien échoué dans la vase des berges du quai. Cette légende dit que quelques jours après le décès de M.Perron, le fond de la goélette se serait extirpé par une marée de seulement 16 pieds, pour rentrer au même port que son défunt capitaine. Comme quoi le capitaine est toujours le dernier à quitter le navire, mais que le navire….suit son capitaine…..

Passez visiter ce lieu d’histoires unique! Vous serez charmé par la qualité des écrits….faits de la main de M.Perron, et où on y sent tout l’amour d’un capitaine du fleuve!